Remise du chèque de l'action Assiette de frites

COMMENT FONCTIONNE L’ASSIETTE DE FRITES ?

L’Ensemble scolaire a organisé un temps fort de Pâques le 26 avril dernier. Ce temps fort a été agrémenté d’un repas particulier réalisé dans le cadre d’une action de solidarité. Ce midi-là, le restaurant scolaire a donc servi une assiette de frites, une pomme et une tranche de pain aux élèves, aux professeurs et au personnel de l’établissement.

Il suffit de réaliser un calcul simple pour comprendre comment l’argent est récolté. En sachant que le prix d’une assiette de frite est de 54 centimes et que le prix d’un repas est d’environ 5 euros (il varie de l’établissement et du forfait choisi). En sachant d’autre part que 1498 élèves ainsi que 44 professeurs et personnel OGEC ont participé à cette action. C’est à cet instant qu’entre en jeu une manipulation des chiffres afin d’obtenir la somme de 8 694€ : on part du prix d’un repas, on soustrait le coût d’une assiette de frites et on multiplie le résultat par le nombre de participants. Facile, non ? On note que certaines familles ont reversé un don supplémentaire.

L’organisme de gestion des fonds rend tout cela possible en prenant à charge tout le fonctionnement lié à un repas au restaurant scolaire.

OU VA L’ARGENT ?

Les 8 694€ ont été reversés ce jour à 10 associations. « Notre idée c’est de soutenir différents projets mais pas simplement localement » nous dit Monsieur Riboux, chef d’établissement de l’ensemble Dom Sortais. En effet, les associations sont porteuses de projets à Beaupréau-en-Mauges, mais également au niveau national et international. « On ne donne pas de l’argent pour donner de l’argent, on donne de l’argent pour soutenir des projets au service de l’éducation mais pas que. » En effet, il nous tient à cœur de connaître les projets de ces associations à qui nous reversons les fonds, afin de continuer à les soutenir à long termes.

La nouveauté, et ce depuis l’année dernière, c’est que l’Ensemble scolaire a décidé de garder une partie des fonds afin d’aider les familles de nos établissements qui sont dans le besoin.

DONNER DU SENS AUX JEUNES

Finalement, l’important est aussi que les jeunes y trouvent du sens, il faut que ça leur parle. Martine Brébion, animatrice pastorale, témoigne : « des élèves nous ont dit qu’ils ont été touchés de savoir où allait l’argent lors des témoignages réalisés au temps fort de Pâques ». En effet, cette action est un choix des jeunes, c’est eux qui décident s’ils souhaitent participer à l’action, et on les remercie pour leur engagement.

cheque-assiette-de-frites